DSC06686ok.jpg

Bienvenue sur
" Les Plaisirs Démodés "

Passionnée par la littérature, la musique et le cinéma, " Les plaisirs démodés" est un espace où je partage mes coups de cœur d'un autre temps. Un temps où l'on prenait le temps d'écouter les paroles d'une chanson, d'apprécier la plume d'un écrivain, d'admirer l’œil d'un réalisateur... Je ne suis pas nostalgique, j'aime mon époque, mais quel bonheur d'aller vivre au XIXème siècle ou dans les années 30,... le temps d'un livre, d'une mélodie, d'un film... Je ne suis spécialiste de rien, mais curieuse de tout, et ma seule ambition serait de vous donner envie de (re)découvrir les merveilles de notre culture littéraire, musicale ou cinématographique. Alors, asseyez-vous, détendez-vous et laissez-vous bercer par ces plaisirs démodés.

 
 

« Les époques changent, l'amour reste. »

Charles Aznavour - Les Plaisirs démodés

DSC06695ok.jpg
 
 
DSC06689.JPG

Contact

 
Rechercher
  • celine.p

5 bonnes raisons de (re)voir Scarface

Il y a des films tellement cultes, qu'on a l'impression d'être la seule personne au monde à ne jamais les avoir vu ! C'était mon cas avec Scarface que j'ai enfin pu regarder pendant les vacances de Noël, et j'ai compris pourquoi le chef d'oeuvre de Brian De Palma, sorti dans les salles en 1983, a autant marqué les esprits !

Voici 5 bonnes de voir ou revoir Scarface !

Al Pacino excelle dans la peau de Tony Montana.

Merci Netflix ! Grâce à la célèbre plateforme, j'ai enfin pu me jeter à l'eau et découvrir la saga funeste de Tony Montana ! J'ai tellement adoré Scarface, qu'il fallait absolument que je partage avec vous les 5 raisons pour lesquels j'ai totalement été séduite par la terrible histoire de ces mafieux cubains !


1. La Performance hallucinante d'Al Pacino


Quel acteur ! Mais quel acteur ! Al Pacino est au sommet de son art dans le film de Brian de Palma. Il incarne Tony Montana, un criminel cubain qui arrive aux Etats-Unis en se faisant passer pour un réfugié politique. Prêt à tout pour mettre le monde à ses pieds, Tony Montana ne tardera pas à faire parler de lui à Miami et gravira rapidement les échelons de la mafia !

Après Michael Corleone dans Le Parrain et sa suite, Al Pacino crève encore une fois l'écran dans Scarface, avec ce rôle devenu mythique ! Il réussi l'exploit d'inspirer de l'empathie au spectateur, en jouant un parfait salopard cruel et misogyne ! Al Pacino insuffle juste ce qu'il faut d'humanité à Tony Montana pour qu'on s'attache à lui, alors qu'il s'enfonce dans la violence. Si son comportement est abjecte, ses répliques cinglantes, et qu'il tue sans sourciller, dans les yeux de Tony Montana, on décèle un mal être, une souffrance, un besoin de reconnaissance qui nuancent cette sombre personnalité. Dans Scarface, Al Pacino ne retient rien, il donne tout son talent d'acteur pour faire vivre Tony Montana, et l'élever au rang de mythe du cinéma américain !


2. Le Héro est un vrai Bad Boy


C'est une rareté dans le cinéma américain friand de gentil héro et de happy end, le personnage central de Scarface est un vrai méchant, un vrai de vrai ! Beaucoup de films font la part belle aux antihéros, mais ils sont souvent cantonnés aux seconds rôles, ou bien ils sont en quête de rédemption et se muent en courageux héros défendant la veuve et l'orphelin ! C'est tout l'inverse avec Tony Montana qui devient de pire en pire ! Plus le film avance, plus ses actes deviennent horribles, et plus on a envie qu'il s'en sorte malgré tout ! Paradoxalement on aime ce type affreux parce qu'il représente une sorte de liberté qu'on aura jamais, à moins d'être complètement dénué de conscience. Tony Montana n'a pas de philtre, ne fait pas de compromis, il a un but et il le poursuit quelque soit le prix à payer. Ok, c'est un vrai psychopathe, ok, il est évident que Tony Montana est tout sauf un exemple à suivre, mais au cinéma tout est permis ! La fiction est un terrain de jeu dans lequel on peut jouer aux cow-boys et aux indiens sans culpabiliser, et des mecs comme Quentin Tarantino ou Brian De Palma l'ont bien compris !


3. Des Scènes cultes en veux-tu en voilà


Je ne vais pas vous refaire le film ici, en fait pratiquement toutes les scènes sont cultes ! La fin est un vrai feu d'artifice, la scène d'Elvira (la magnétique Michelle Pfeiffer) qui remballe Tony sur la piste de danse est un pur bonheur, la discussion finale entre Franck et Montana est un régal, et que dire des baignoires de ce film où il se passent toujours quelque chose de dingue !




4. Le Côté sombre du rêve américain


Le message du film tient en une phrase : "The world is yours" ("Le monde est à vous"), la devise de Tony Montana. Lorsqu'il arrive de Cuba, son seul objectif est de conquérir le plus vite possible sa part du fameux rêve américain. Sauf que son rêve à lui est sombre et plein de terreurs et se transforme peu à peu en cauchemar. Il veut le monde, et il l'aura, mais pour combien de temps ? Son impatience lui vaudra sa décadence... À force de "tout" vouloir, à force de "tout" maîtriser, on finit par "tout" perdre !


5. Des Punchlines d'anthologie


Pour terminer ce top 5, je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous un petit florilège des meilleurs (ou pires) répliques de Scarface, une sorte de top dans le top !


" Je dis toujours la vérité, même quand je mens c'est vrai. " Tony Montana.
" Et bien même si j'étais mourante ou au bord du suicide ou complètement pétée, vous seriez bien le dernier avec qui j'aurais envie de coucher. " Elvira Hancok à Tony Montana.
" Je peux les encaisser vos putains de balles ! Je les encaisse vos putains de balles ! Vous croyez que vous allez me tuer avec des balles ? Je les encaisse vos putains de balles ! " Tony Montana.
" J'ai des mains faites pour l'or, et elles sont dans la merde. " Tony Montana
" Je veux le monde et tout ce qui as dedans ! " Tony Montana

#Scarface #TonyMontana #AlPacino #MichellePfeiffer #Filmculte #cinémaaméricain

70 vues

Follow

©2018 by les plaisirs démodés. Proudly created with Wix.com