DSC06686ok.jpg

Bienvenue sur
" Les Plaisirs Démodés "

Passionnée par la littérature, la musique et le cinéma, " Les plaisirs démodés" est un espace où je partage mes coups de cœur d'un autre temps. Un temps où l'on prenait le temps d'écouter les paroles d'une chanson, d'apprécier la plume d'un écrivain, d'admirer l’œil d'un réalisateur... Je ne suis pas nostalgique, j'aime mon époque, mais quel bonheur d'aller vivre au XIXème siècle ou dans les années 30,... le temps d'un livre, d'une mélodie, d'un film... Je ne suis spécialiste de rien, mais curieuse de tout, et ma seule ambition serait de vous donner envie de (re)découvrir les merveilles de notre culture littéraire, musicale ou cinématographique. Alors, asseyez-vous, détendez-vous et laissez-vous bercer par ces plaisirs démodés.

 
 

« Les époques changent, l'amour reste. »

Charles Aznavour - Les Plaisirs démodés

DSC06695ok.jpg
 
 
DSC06689.JPG

Contact

 
Rechercher
  • celine.p

Certains l'aiment chaud : l'incarnation du glamour hollywoodien

Mis à jour : 9 janv. 2019

Chic, sexy, drôle, ...Certains l'aiment chaud n'a pas pris une ride tout comme la légendaire Marilyn, belle à jamais, icône du glamour pour toujours !

Crédits photo : Céline Patissier

Comédie mutine et ô combien charmante, Certains l'aiment chaud , sortie en 1959, est The film hollywoodien par excellence !

Le réalisateur Billy Wilder nous téléporte dans le Chicago des années 1920-1930, une époque où même les voyous avaient la classe : costumes rayés, chapeaux feutrés, souliers bien cirés et mitraillette au point. Le film s'ouvre sur l'apparition du duo Tony Curtis/Jack Lemmon, incarnant Joe et Jerry, deux musiciens sans le sous, poursuivis par des bandits, et qui doivent se travestir pour partir en tournée avec un orchestre exclusivement féminin. Ainsi grimés en Joséphine et Daphné, le plan était parfait, mais comment résister à la femme la plus glamour de tous les temps ?


Marylin Monroe, au sommet de son art


A la fin des années 1950, Marylin Monroe est déjà le sex-symbol que l'on connait, elle a déjà eu de très beaux succès comme Sept ans de réflexion Les Hommes préfèrent les blondes, mais c'est bien avec Certains l'aiment chaud qu'elle entrera définitivement dans la légende grâce à son fameux "Poupoupidou" , plus sexy tu meurs ! Moulée dans des robes transparentes pendant tout le film, Marylin jouera la carte du sexy à fond, sans jamais tombée dans la vulgarité. Un corps pulpeux de femme fatale déjoué par un regard enfantin et attachant, dont elle seule avait le secret. Son charisme est tellement éclatant, qu'elle réussit la prouesse de donner des couleurs à un film en noir et blanc.

Certes, dans Certains l'aiment chaud, son personnage Sugar semble n'être qu' une belle idiote blonde gentiment vénale, mais pour moi, elle incarne simplement une femme qui veut à tout prix réaliser ses rêves...Est-ce que tout le monde n'aspire pas à en faire autant ? Un film comme celui-ci sortirait aujourd'hui, les féministes crieraient toutes haro sur la femme-objet, et elles n'auraient pas tord si on se cantonne à une lecture au premier degré. Toutefois, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une comédie burlesque où les personnages sont tous plus ou moins exagérés, surtout leurs défauts, et la belle ingénue ne fait pas exception.


Un casting trois étoiles

Si le casting est parfait, ce n'est pas seulement grâce au charme de Marylin, il faut bien avouer que le sex-appeal de Tony Curtis et les expressions de visage à mourir de rire de Jack Lemmon font tout le sel de cette comédie intemporelle. Le pire, c'est que même déguisés en femmes, ils sont loin d'être ridicules. C'est là tout le talent d'un acteur ou d'une actrice : rendre crédible une situation qui ne le serait pas du tout dans la réalité ! Si on sait aujourd'hui qu'en coulisse, l'entente n'était absolument pas cordiale entre Curtis et Monroe, le trio qu'ils forment avec Lemmon, est clairement une réussite totale à l'écran.



Un scénario à toute vitesse

En règle général, je ne suis pas spécialement attirée par les films en noir et blanc, j'ai toujours du mal à me lancer par peur de m'ennuyer, par peur d'une certaine lenteur. Vous pouvez donc me croire sur parole si vous ne l'avez jamais vu, Certains l'aiment chaud circule à toute vitesse, les scènes d'action, de comédie et de chanson s’enchaînent à un rythme tourbillonnant sans répit !

Du peps, du sexy, du glamour, du rêve, de la musique... bref c'est le film idéal à voir et à revoir pour se remonter le moral pendant ces longs mois d'hiver !


#film #hollywood #MarilynMonroe #cinéma

28 vues

Follow

©2018 by les plaisirs démodés. Proudly created with Wix.com