DSC06686ok.jpg

Bienvenue sur
" Les Plaisirs Démodés "

Passionnée par la littérature, la musique et le cinéma, " Les plaisirs démodés" est un espace où je partage mes coups de cœur d'un autre temps. Un temps où l'on prenait le temps d'écouter les paroles d'une chanson, d'apprécier la plume d'un écrivain, d'admirer l’œil d'un réalisateur... Je ne suis pas nostalgique, j'aime mon époque, mais quel bonheur d'aller vivre au XIXème siècle ou dans les années 30,... le temps d'un livre, d'une mélodie, d'un film... Je ne suis spécialiste de rien, mais curieuse de tout, et ma seule ambition serait de vous donner envie de (re)découvrir les merveilles de notre culture littéraire, musicale ou cinématographique. Alors, asseyez-vous, détendez-vous et laissez-vous bercer par ces plaisirs démodés.

 
 

« Les époques changent, l'amour reste. »

Charles Aznavour - Les Plaisirs démodés

DSC06695ok.jpg
 
 
DSC06689.JPG

Contact

 
Rechercher
  • celine.p

Les raisins de la colère, un roman plus que jamais d'actualité

Mis à jour : mars 17

En terminant la lecture du livre de Steinbeck, "Les raisins de la colère", j'ai regardé sa date de parution et en découvrant les quatre chiffres qui composaient l'année, un frisson m'a parcouru l'échine : 1939. Cette date est loin d'être anodine dans l'histoire récente de notre humanité, tout comme ce roman qui frappe dure, qui frappe fort, qui marque l'esprit au fer rouge, et qui raisonne étrangement en 2020 dans un contexte de pandémie où nos repères sont brouillés.



Roman iconique des années 1930, Les raisins de la colère de John Steinbeck fait partie des œuvres qu'on ne peut pas oublier. Sur les routes à travers les Etats-Unis, de l'Oklahoma à la Californie, nous suivons le voyage semé d'embuches de la famille Joad. Chassés de leurs terres sans préavis, comme de nombreuses familles de métayers expropriés, ils s'entassent dans des camions à la mécanique douteuse, pour aller tenter leur chance vers l'Ouest, cette terre promise vantée sur des prospectus, des bouts de papier qui représentent le seul espoir d'une vie meilleure.


Tout au long de ce chemin qui n'en finit pas, les Joad vont faire des rencontres avec des gens qui témoignent de ce qui les attend là-bas, les discours qu'ils entendent créent le doute, grignotent leurs espoirs, mais ont-ils le choix ? Que peuvent-ils faire sinon aller droit devant et prier pour trouver du travail ? Evidemment, ils voient bien qu'il y a du monde avec eux sur les routes, ces gens-là aussi suivent la voie tracée par ces prospectus qui promettent du travail pour tout le monde sur une terre ensoleillée.


Lorsqu'ils découvrent enfin la Californie, les Joad doivent bien admettre qu'il s'agit là d'un sacré beau pays, cette vision de lumière regonfle leur moral mais malheureusement, les apparences sont trompeuses. Ils vont être confrontés au racisme en se faisant traités de "Okies" par les Californiens qui les considèrent comme des envahisseurs venus de l'Oklahoma pour leur voler leur travail. Ils vont souffrir de la faim et de la privation de liberté.


Ne pas oublier "les raisons" de la colère


Brutalité policière, crise économique, chômage, racisme, restriction des libertés,... un cocktail dangereux, des mots qui résonnent toujours dans l'actualité en 2020. Cette période qu'on a appelé " La Grande Dépression" aux Etats-Unis, après la krach boursier de 1929, a provoqué la famine, la pauvreté, elle a creusé un énorme fossé entre les très très riches et les très très pauvres. À la même période en Europe, un certain Hitler prend le pouvoir en Allemagne,... bref une époque troublée, c'est le moins qu'on puisse affirmé. Mais qui nous dit qu'elle ne peut pas revenir ? L'Histoire est un éternel recommencement, parce qu'on oublie trop souvent les erreurs du passé, pourtant il existe de chouettes outils pour se rappeler. En dehors des livres scolaires qui ne peuvent et/ou ne veulent (je vous laisse choisir votre verbe) pas tout dire, il y a la culture, la littérature, le cinéma, la musique, le théâtre...qui nous rappellent certaines vérités, qui nous rappellent de ne pas rester trop longtemps endormis, qui nous rappellent qu'il faut rester vigilants avec nos libertés même si nos vies semblent plus confortables qu'avant...Rien n'est jamais acquis, demandez à la famille Joad, lisez Les raisins de la colère, cultivez votre propre avis !

Follow

©2018 by les plaisirs démodés. Proudly created with Wix.com